Le pape François, qui a annulé son déplacement en vue d'une retraite spirituelle hors de Rome pour un "rhume" qui le fait tousser, a été testé négatif au nouveau coronavirus tandis que le Vatican a renforcé ses dispositifs de contrôle. Interrogées par l'AFP, des sources vaticanes ont jugé "peu probable" la publication prochaine d'un bulletin de santé du chef de l'Eglise catholique.

"Il n'y a aucune preuve qui nous amène à diagnostiquer autre chose qu'une légère indisposition", avait déclaré dimanche à l'AFP le porte-parole du Vatican, Matteo Bruni, en réponse aux nombreuses interrogations des médias en pleine épidémie causée par le nouveau coronavirus.

L'Italie a enregistré 52 morts et plus de 2.000 cas de contagion, dont la moitié environ sans symptômes ni maladie.

Le pape a annoncé dimanche qu'il ne participerait pas à une traditionnelle retraite spirituelle de six jours avec le gouvernement du Vatican à Ariccia, au sud de Rome, en raison d'un "rhume".

Il a expliqué qu'il suivrait ces "exercices spirituels" de sa résidence dans la Cité du Vatican. François, dont un poumon a été atteint dans sa jeunesse et qui a des problèmes à une hanche, annule très rarement un rendez-vous.

Pendant la prière de l'Angelus et en s'adressant aux fidèles dimanche, le pape, âgé de de 83 ans, avait dû s'interrompre à deux reprises en raison de quintes de toux.

Après son audience générale de mercredi dernier célébrée en plein air, il avait annulé ses audiences publiques prévues pour jeudi et vendredi, maintenant en revanche ses rencontres privées.

A l'intérieur du petit Etat du Vatican, où vit aussi le pape émérite Benoît XVI, âgé de 92 ans, les contrôles ont été renforcés. Le personnel travaillant au contact des touristes va être doté de masques et de gants, selon le quotidien Messaggero.

Les gardes suisses et la gendarmerie vaticane qui surveillent les entrées à pied ou en voiture ont durci les contrôles aux cinq portes d'accès au Saint-Siège, a écrit le journal La Stampa.

Les bureaux d'un prêtre français travaillant au "dicastère" (ministère) de la Communication du Vatican ont par ailleurs été désinfectés lundi, après la mise en quarantaine de sa communauté de vingt prêtres de l'église Saint-Louis-des-Français.