Le Premier ministre néerlandais Mark Rutte a lancé, ce jeudi, un appel aux Belges et aux Allemands pour qu'ils ne viennent pas aux Pays-Bas pendant la période de Pâques.

"Bleib zu Hause", a-t-il déclaré en allemand, soit "Restez à la maison". En cause ? Pâques représente une période populaire pour les courtes vacances dans les parcs ou les campings.

Le ministre Ferd Grapperhaus, en charge de la gestion du trafic frontalier, a des "contacts intensifs" avec ses collègues belges et allemands afin de limiter autant que possible le trafic frontalier pendant cette période. La frontière avec la Belgique est de toute façon fermée pour les personnes qui n'ont aucune raison importante de la franchir. Les personnes exerçant des professions vitales disposent cependant d'une vignette spéciale et peuvent passer aux Pays-Bas. "Nous ne voulons pas nous mettre en travers de leur chemin."

"Nous travaillons ensemble pour ramener le trafic à zéro", a ajouté M. Rutte. "Aucune mesure supplémentaire n'est nécessaire pour arrêter le trafic de Pâques à l'heure actuelle."

Les autorités estiment que presque aucun touriste des pays voisins ne se rendra aux Pays-Bas. Pour l'instant, les réservations pour les campings et les hôtels sont quasi nulles. De nombreux parcs de vacances sont d'ailleurs fermés.

Rutte a également lancé un autre appel aux Néerlandais pour qu'ils restent chez eux quand il fait beau et à Pâques. "L'accès aux parcs, aux plages et autres est également souvent restreint par les maires", a déclaré le Premier ministre.