Le prince Andrew a démenti refuser de coopérer avec la justice américaine dans l'enquête sur le défunt financier Jeffrey Epstein, accusé de trafic de mineures, ses avocats affirmant lundi qu'il avait proposé "au moins trois fois" de témoigner.

Le deuxième fils de la reine Elisabeth II "a proposé au moins trois fois son assistance en tant que témoin au département de la Justice", ont indiqué ses avocats dans un communiqué, après des informations de presse selon lesquelles la justice américaine a saisi officiellement les autorités britanniques pour obtenir son témoignage.