Les élections, prévues mercredi, ont été adaptées cette année en raison du Covid-19, avec l'ouverture des bureaux de vote à partir de lundi 07H30 (06H30 GMT), principalement pour les personnes à risque.

Pour éviter les contaminations, les modalités ont été ajustées : vote en plein air, dans des tentes ou même dans sa voiture.

Le pays est toujours soumis à des restrictions anti-Covid strictes, comprenant notamment un couvre-feu.

L'instauration de cette mesure controversée fin janvier avait entraîné les pires émeutes qu'ont connu les Pays-Bas depuis 40 ans. Et encore la veille du premier jour de scrutin, la police a utilisé des canons à eau à La Haye pour disperser une nouvelle manifestation anti-gouvernementale.

Le Premier ministre libéral-conservateur Mark Rutte, au pouvoir depuis 2010, semble toutefois en passe d'être réélu pour un quatrième mandat, à l'heure où le coronavirus a détourné l'attention d'autres problématiques telles que l'immigration, qui avait dominé les élections précédentes.

Les sondages d'opinion présentent le Parti populaire pour la liberté et la démocratie (VVD) de M. Rutte comme grand vainqueur, avec environ 25% des suffrages, loin devant les 13% de son concurrent principal, le Parti pour la liberté (PVV) du député anti-islam Geert Wilders.