Le pape François considère que les abus sexuels commis sur des enfants sont une sorte d'"assassinat psychologique". Il a rappelé que ces actes étaient notamment perpétrés dans des écoles, des établissements sportifs et récréatifs, ainsi que des communautés religieuses, mais aussi par des individus. Ces abus doivent être systématiquement mis au jour, a déclaré le chef de l'Église catholique samedi au Vatican. "La maltraitance des enfants est une sorte d''assassinat psychologique' et, dans de nombreux cas, une annihilation de l'enfance", a averti le pape François.

"La protection de l'enfance contre l'exploitation sexuelle est un devoir pour tous les États", a-t-il ajouté lors de l'audience pour les membres de l'association italienne de lutte pour la protection des enfants Meter. "Ils doivent poursuivre et punir à la fois les trafiquants et les auteurs d'abus". Le pape, âgé de 84 ans, a de plus condamné la promotion de la pédopornographie sur Internet et les différents réseaux sociaux.

L'Église catholique a elle-même été critiquée à plusieurs reprises pour avoir dissimulé des cas de maltraitance d'enfants dans ses propres rangs. L'institution fait face à des accusations répétées selon lesquelles les personnes occupant des postes élevés au sein de l'église ne traitent pas les allégations assez rapidement.