Le Premier ministre britannique Boris Johnson a accusé lundi l'Union européenne de menacer d'imposer une "barrière douanière" au sein du Royaume-Uni, défendant son projet de loi réservant au gouvernement la possibilité de revenir sur certaines dispositions de l'accord de Brexit.

"Ils menacent de créer une frontière douanière dans notre propre pays", entre l'Irlande du Nord et la Grande-Bretagne, a affirmé le chef du gouvernement conservateur devant les députés, expliquant que son texte est un "filet de sécurité", une "police d'assurance" dont espère-t-il le pays n'aura pas à se servir.