"Tous les chauffeurs de poids lourds, indépendamment de leur nationalité, devront se soumettre" à un dépistage livrant un résultat en environ 30 minutes, a indiqué le ministère des Transports dans un communiqué. Ce protocole sera revu le 31 décembre mais "pourrait rester en place jusqu'au 6 janvier", a-t-il précisé.