Le mandat d'arrêt des six hommes originaires de France et de Belgique, interpellés après une violente attaque à main armée perpétrée mercredi contre un véhicule servant à transporter des biens de valeur à Amsterdam, a été prolongé samedi pour une durée de deux semaines par le juge d'instruction. Les autorités judiciaires les soupçonnent de complicité dans l'attaque. L'attaque, commise mercredi en milieu de journée à Amsterdam, s'est terminée dans un pré situé à dix kilomètres du lieu des faits au terme d'une course-poursuite entre la police et les malfrats lors de laquelle des coups de feu ont été échangés de part et d'autre. Des armes automatiques ont également été employées.

Un septième suspect a été tué dans l'attaque et au moins deux autres sont toujours en fuite.

La valeur exacte des biens transportés doit encore être déterminée. Divers médias avaient précédemment rapporté que des métaux précieux d'une valeur de 50 millions d'euros étaient convoyés.