Des troupes de la Garde nationale russe pourront être déployées au Bélarus pour "assurer l'ordre public" en vertu d'un accord annoncé vendredi par le gouvernement bélarusse. Des manifestations se déroulent chaque week-end dans les rues de la capitale Minsk contre le président bélarusse, Alexandre Loukachenko, depuis les élections contestées d'il y a cinq mois.

Le président russe Vladimir Poutine a promis d'envoyer des forces de maintien de l'ordre au Bélarus si nécessaire pour réprimer les manifestations. Alexandre Loukachenko, 66 ans, a dirigé le Bélarus, une ancienne république soviétique d'Europe de l'Est frontalière des États de l'UE que sont la Pologne, la Lituanie et la Lettonie, pendant plus d'un quart de siècle, et a étouffé toute dissidence.

L'Union européenne a refusé de le reconnaître comme président actuel après les élections du 9 août. Des dizaines de milliers de manifestants ont déjà été arrêtés depuis l'élection, selon l'ONU.