"Ces types de mesures opérationnelles ont de nombreux précédents et sont courantes dans d'autres accords commerciaux internationaux", a déclaré un porte-parole du Premier ministre Boris Johnson. Elle "sont parfaitement en phase avec notre intention de nous acquitter de bonne foi de nos obligations prévues dans le protocole" nord-irlandais, a-t-il ajouté.