La Belgique, un des membres de la coalition internationale dirigée par les Etats-Unis pour combattre le groupe Etat islamique (EI), a rejoint un petit club restreint rassemblant des responsables militaires des pays les plus en pointe dans la lutte engagée contre les djihadistes, a indiqué le "patron" de l'armée, le général Marc Compernol. 

"On est aussi devenu membre d'une petite équipe, qui s'appelle le CVEO (pour "Counter Violent Extremist Organizations"), a-t-il affirmé mardi à des journalistes du quotidien 'Le Soir' et de l'agence Belga en dressant mardi un bilan de ses quatre ans passés à la tête des Forces armées.

"C'est un groupe - restreint - de gens que se voient régulièrement et qui discutent de l'engagement (militaire) en Irak et en Syrie" contre l'EI (alias Daech, selon son acronyme arabe), a expliqué le chef de la Défense (Chod).

Selon lui, "la Belgique a pu prendre sa place" au sein de ce petit groupe grâce à l'engagement de ses chasseurs-bombardiers F-16 dans les opérations aériennes de la coalition dirigée par les Etats-Unis et des forces spéciales en Irak, pour entraîner et assister l'armée irakienne, parfois même au contact des djihadistes, avant leur défaite.

Ce CVEO est la traduction en termes militaires du "small group" politique, le noyau dur des pays de la coalition les plus impliqués militairement dans la lutte anti-Daech, qui compte une quinzaine de membres.