Emmanuel Macron a appelé vendredi les Français à "redoubler de vigilance" face au Covid-19 lors des réunions de famille pour Noël, car "c'est dans ces moments, quand on se relâche (...), qu'on diffuse le virus", a-t-il souligné à l'issue d'un sommet européen à Bruxelles. Par ailleurs, une réouverture des remontées mécaniques dans les stations de ski pourrait avoir lieu le 7 janvier. "Noël est entre nos mains", a-t-il dit: "Evidemment on doit se retrouver, mais moins que d'habitude pour Noël, moins nombreux", et en respectant les gestes barrières, en portant le masque, "y compris dans des moments familiaux ou amicaux", a souligné le chef de l'Etat. Il y a "beaucoup de règles et je sais qu'elles vous pèsent", mais la volonté de l'Etat est de "vous protéger", a-t-il aussi souligné.

Au lendemain de l'annonce par le gouvernement d'un déconfinement plus progressif qu'escompté initialement à compter du 15 décembre, le chef de l'Etat a en outre jugé qu'il aurait été "irresponsable d'ouvrir et faire comme si tout se passait très bien".

Par ailleurs, le gouvernement envisage une ouverture des remontées mécaniques dans les stations de ski, fermées pendant les fêtes, à partir du 7 janvier selon la situation sanitaire, a indiqué vendredi le secrétaire d'Etat au tourisme Jean-Baptiste Lemoyne. .

"Le Premier ministre a indiqué que l'ouverture prévisionnelle pourrait se faire à partir du 7 janvier sous réserve que les conditions sanitaires le permettent", c'est-à-dire "si le reflux" de l'épidémie "se poursuit", a déclaré M. Lemoyne à l'issue d'une visio-conférence avec plusieurs élus et acteurs de la montagne.

De son côté, l'organisme Santé publique France estime qu'il existe un "risque élevé" que la circulation du virus de Covid-19 reparte à la hausse "dans les prochaines semaines" dans le pays. "Après quatre semaines de décroissance de l'épidémie, l'évolution actuelle suggère un risque élevé de voir la circulation du virus SARS-CoV-2 à nouveau augmenter dans les prochaines semaines en France et appelle à la plus grande vigilance, notamment dans la perspective des fêtes de fin d'année", écrit l'agence sanitaire dans son dernier bulletin épidémiologique.