"Nous, Européens, devons être clairs et fermes avec le gouvernement du président Erdogan qui, aujourd'hui, a des comportements inadmissibles" et qui doit "clarifier ses intentions", a affirmé à Ajaccio le chef de l'Etat avant un sommet des pays du sud de l'UE, tout en soulignant son "souhait profond" de "réengager un dialogue fécond avec la Turquie".