Etudiante de 29 ans originaire de Metz, la compagne de l'artiste russe contestataire Piotr Pavlenski a été placée en garde à vue samedi soir. Elle semble être la destinataire des vidéos intimes envoyées par Benjamin Griveaux et publiées sur internet. Mais qui est réellement Alexandra de Taddeo, jusque-là inconnue du grand public ?

Depuis la diffusion des vidéos intimes concernant l’ancien député La République En Marche (LREM), le nom d’Alexandra de Taddeo est sur toutes les lèvres. Compagne depuis plus d’un an de Piotr Pavlenski, l’homme qui a revendiqué la diffusion des messages et des vidéos à caractère sexuel impliquant Benjamin Griveaux, la jeune femme a été placée en garde à vue samedi soir, au même titre que son compagnon, pour "atteinte à l’intimité de la vie privée" et "diffusion sans l’accord de la personne d’images à caractères sexuel".

Première destinataire du message

La jeune femme de 29 ans indique sur son profil LinkedIn, à présent supprimé mais dont Le Figaro avait pris connaissance, être à la fois en master 2 à Sciences Po Toulouse et étudier le "droit international public" en master 2 à l’université parisienne Assas dans le but de devenir avocate. Dans le même temps, on apprend sur son profil qu’Alexandra de Taddeo serait membre du Conseil parisien de la jeunesse, instance qui permet aux jeunes Parisiens d’être actifs dans la définition et la mise en œuvre des politiques municipales.

L’étudiante en droit serait donc la destinatrice principale des vidéos intimes diffusées la semaine dernière. Bien que leur diffusion soit récente, ces vidéos dateraient de "2 à 3 ans", selon l’interview donnée par Piotr Pavlenski le 14 février, où il revendiquait la diffusion des messages et vidéos impliquant Benjamin Griveaux.

La Russie, une histoire d’amour ?

Outre la nationalité russe de son compagnon, né à Leningrad (Saint-Pétersbourg), Alexandra de Taddeo semble avoir un réel intérêt pour le pays des Tsars. Lorsqu’elle animait, en 2017, une émission sur la radio Fréquence Protestante, elle avait notamment invité Alexandre Makogonoc, secrétaire à l’ambassade de Russie en France, ainsi qu’un galeriste russe, signale Le Figaro. La jeune femme, polyglotte, parle 5 langues, dont le russe, et est également l’auteure d’un mémoire sur la politique étrangère de la Russie à l’égard de l’Arctique. 

Des photos rassemblant Alexandra de Taddeo, son compagnon, mais aussi Juan Branco, avocat et ami de Piotr Pavlenski, ont été mises en avant par les internautes sur Twitter.