Moscou a protesté mercredi auprès de l'ambassadeur allemand contre "les accusations infondées et les ultimatums" de son pays concernant l'empoisonnement de l'opposant Alexeï Navalny, et prévenu qu'un refus de transmettre son dossier serait considéré comme une "provocation grossière et hostile".

Le ministère des Affaires étrangères a aussi estimé que le gouvernement allemand usait de l'affaire Navalny pour "discréditer sur la scène internationale" la Russie.