Olivier Véran était l'invité du journal de France 2, suite au conseil de défense et de sécurité national qui s'est tenu ce mardi 29 décembre.

"Nous sommes sur un plateau depuis environ trois semaines, avec environ 15 000 contaminations par jour". L'objectif fixé par Emmanuel Macron, pour reprendre le contrôle sur l'épidémie, était de 5 000 contaminations journalières. "Nous sommes encore trop haut", annonce d'emblée Olivier Véran.

La possibilité d'un troisième confinement, dès le début de l'année 2021, inquiète de nombreux français. Interrogé sur la question par le Journal du dimanche, le ministre avait refusé d'exclure des mesures " qui pourraient être nécessaires pour protéger des populations". Selon lui, la France ne peut pas se permettre de " laisser flamber l’épidémie à nouveau". " Nous prendrons les mesures nécessaires si la situation devait s’aggraver", avait-il déclaré.

La possibilité d'un confinement, tant local que général, a finalement été écartée.


Couvre-feu modifié

"La situation est plus problématique dans 4 régions : le Grand Est, l'Auvergne-Rhône-Alpes, la Bourgogne Franche-Comté et les Alpes-Maritimes", a-t-il ajouté. Une concertation entre les élus va pouvoir, grâce au conseil de sécurité, pouvoir commencer.

"Nous allons proposer une extension du couvre-feu à 18 heures dans certains départements et métropoles de ces régions à partir du 2 janvier" , indique Olivier Véran. Des conférences de presse sont prévues localement, dès mercredi afin de développer ces mesures.

Le vaccin disponible d'ici fin janvier pour les "professionnels de santé de 50 ans et plus"

La campagne de vaccination contre le Covid-19 va être élargie aux "professionnels de santé de 50 ans et plus ou qui souffrent de maladies qui les exposent à des risques de forme grave" d'ici la fin du mois de janvier, a annoncé Olivier Véran mardi.

"Ensuite viendra le temps de la population générale", a-t-il ajouté sur le plateau du 20 heures de France 2 en réponse aux critiques sur la lenteur de la campagne vaccinale entamée dimanche en France. Depuis dimanche, moins de cent personnes ont été vaccinées alors que l'objectif est d'arriver à un million d'ici fin février.

En ce qui concerne le monde de la culture, aucune annonce n'a été faite par Olivier Véran. En ce qui concerne la levée des mesures sanitaires actuelles, le ministre a annoncé qu'il était " difficilement concevable à ce stade de lever la totalité des contraintes le 7 janvier". De nouvelles mesures devraient être annoncées dans le courant de la semaine prochaine, une fois que l'effet des fêtes de fin d'année sur l'épidémie pourra être mesuré.