"On a peut-être le droit de dire 'singe' sans insulter personne": cette phrase prononcée par Nicolas Sarkozy sur le plateau de l'émission Quotidien ce jeudi soir n'a pas manqué de faire réagir la toile et le monde politique français.

Interrogé par Yann Barthès, Nicolas Sarkozy a déclaré "Cette volonté des élites qui se pincent le nez... Qui sont comme les singes, qui n'écoutent personne. On a le droit de dire singe ? Parce que... On n'a plus le droit de dire... On dit quoi, les 'Dix petits soldats' maintenant, c'est ça ? Elle progresse la société"; puis de continuer: "Vous voyez le livre? Agatha Christie, eh bien on n'a plus le droit maintenant. On a peut-être le droit de dire 'singe' sans insulter personne".

L'allusion au roman "Les dix petits nègres" d'Agatha Christie, récemment rebaptisé "Ils étaient dix", n'est pas passée inaperçue et a suscité de vives réactions de la part des internautes, jugeant les propos de l'ancien président "racistes" et "plus que douteux".


Le monde politique français, lui aussi, a rapidement réagi, notamment dans les rangs de la gauche. L'eurodéputé des Verts, Yannick Jadot, a jugé que Nicolas Sarkozy était "en plein naufrage raciste".

 

La députée LFI Danièle Obono a également vivement critiqué les propos de l'ancien président : "Nicolas 'On-Peut-Pu-Rien-Dire' Sarkozy, petit ex-président de la République française, grand inspirateur de la droite/droite extrême/extrême droite décomplexée".


A noter que le journaliste Yann Barthès n'a pas relevé les déclarations de Sarkozy, ce qui a aussi indigné certains internautes.