Le Premier ministre néerlandais Mark Rutte a fait part lundi de la mort récente de sa mère, à laquelle il n'a pas pu rendre visite au cours des dernières semaines à cause des mesures contre le nouveau coronavirus. 

Cette annonce intervient au moment où une polémique enfle au Royaume-Uni, le conseiller spécial de Boris Johnson, Dominic Cummings, étant accusé d'avoir enfreint le confinement pour se rendre chez ses parents à 400 km au nord-est de Londres, alors qu'il craignait avoir contracté le Covid-19. Pendant les semaines ayant précédé la mort de sa mère, âgée de 96 ans, M. Rutte n'a pas pu lui rendre visite, ont souligné les médias.

Mieke Rutte-Dilling habitait depuis plusieurs années dans une maison de retraite à La Haye. Sa mort, intervenue le 13 mai, n'est pas liée au Covid-19, selon les médias.

Contacté par l'AFP, le porte-parole de M. Rutte a déclaré que ce dernier avait suivi "toutes les directives" mises en place dans le cadre de la lutte contre le coronavirus, sans donner plus de précisions.

"Mercredi 13 mai, notre, et ma chère mère, Mieke Rutte-Dilling, est morte à l'âge de 96 ans", a déclaré dans un communiqué Mark Rutte.

Aux Pays-Bas, les visites dans les maisons de retraite ont été interdites le 20 mars. Depuis lundi, les résidents de certains établissements peuvent recevoir la visite d'une personne attitrée, une mesure qui devrait être élargie le 15 juin à toutes les maisons de retraite.