"La dynamique de progression de l'épidémie est exponentielle" en France métropolitaine, avertit la DGS dans un communiqué, avec 7.379 nouveaux diagnostics positifs enregistrés ces dernières 24 heures, contre 6.111 jeudi et 5.429 mercredi.

C'est le chiffre le plus élevé depuis que les tests se déroulent à grande échelle. Le seuil des 4.000 a été plusieurs fois franchi ces derniers jours. Les cas positifs détectés augmentent du fait de la circulation du virus et parce que le nombre des personnes testées augmente chaque jour (893.146 test réalisés sur la dernière semaine "glissante").

Le taux de positivité des tests s'établissait à 3,9% sur la période entre le 19 et 25 août, lui aussi en progression, contre 3,8% du 18 au 24 août et 3,6% entre le 15 et le 21 août.

"Bien que restant à des niveaux limités, les indicateurs hospitaliers (nouvelles hospitalisations et admissions en réanimation) sont en augmentation, notamment dans les régions où la circulation virale est la plus intense", souligne la DGS, avec au total 4.535 personnes hospitalisées (comme jeudi), dont 387 cas graves en réanimation (+6 en 24 heures).

Depuis le début de l'épidémie 30.596 personnes sont décédées en France, soit 20 de plus en 24 heures.