Des centaines de personnes à travers tout le pays sont descendues dans les rues du pays pour manifester contre le régime du président Alexandre Loukachenko. L'ex-république soviétique est secouée par des manifestations quotidiennes et des mouvements de grèves depuis la présidentielle contestée du 9 août, que le président Loukachenko, 66 ans dont 26 à la tête du Bélarus, clame avoir remporté avec 80% des voix et que l'opposition dénonce comme frauduleuse.

Les opposants au gouvernement appellent à des manifestations massives dimanche. Des dizaines de milliers de personnes se sont rassemblées lors d'une manifestation pacifique dimanche dernier.

Arrêtés mardi, six journalistes accusés de participer à des manifestations non autorisées comparaîtront vendredi devant le tribunal de Minsk.

Inaccessible vendredi matin, le site web du ministère de l'Intérieur a été piraté. Les hackers auraient, selon les médias locaux, apposé les noms du président Loukachenko et du ministre de l'Intérieur, Youri Karayev, sur la liste des personnes recherchées parce qu'ils sont accusés de "crimes de guerre contre le peuple biélorusse".