Plusieurs usines alimentaires, transformant notamment viande et volaille, au Royaume-Uni ont été touchées par des cas de coronavirus parmi leurs salariés et deux d'entre elles ont été fermées, a-t-on appris vendredi de sources concordantes.

Dans une usine de découpe de poulet 2 Sisters dans le nord du Pays de Galles, à Llangefni, 58 cas positifs ont été signalés. L'activité du site a cessé pour 14 jours "avec effet immédiat", a annoncé le groupe. La production du site, qui emploie 560 personnes, a été transférée vers d'autres sites.

Dans une autre usine alimentaire du Pays de Galles, à Wrexham, 38 employés ont été testés positifs, mais selon les responsables du site, ces cas reflètent une hausse du nombre de cas localement plutôt qu'une contagion sur place. 38 des 1.500 employés sont absents, mais aucune hospitalisation ni aucun cas grave n'ont été recensés, selon le groupe américain Oscar Meyer, qui exploite le site.

Dans le West Yorkshire, une usine de transformation de viande, Kober meat, a été fermée par son propriétaire, le groupe de grande distribution Asda. Le groupe a affirmé avoir agi rapidement et averti les autorités sanitaires afin que tous les salariés soient testés. Le nombre de salariés infectés n'a pas été précisé.

"Nous avons des mesures de sécurité strictes en vigueur sur le site, néanmoins par mesure de précaution nous avons volontairement fermé le site pour protéger nos collègues et empêcher toute nouvelle transmission", a déclaré le groupe dans un communiqué.

Les cas de Covid-19 se sont multipliés ces dernières semaines et mois dans des abattoirs de plusieurs pays, comme en France, en Allemagne, en Australie, en Espagne ou au Brésil.

Le Royaume-Uni est le pays le plus durement touché par la pandémie en Europe, avec plus de 42.000 morts, le troisième dans le monde après les Etats-Unis et le Brésil.