L'élection présidentielle polonaise, repoussée en raison de la pandémie de coronavirus, se tiendra le 28 juin, a annoncé mercredi Elzbieta Witek, qui préside la chambre basse du Parlement. 

Selon le règlement électoral approuvé mardi soir, les citoyens pourront choisir de se rendre à l'isoloir ou de voter par courrier. Toutefois, la commission électorale pourrait suivre les recommandations du ministre de la Santé et imposer le vote par courrier dans certaines régions où les conditions sanitaires le justifient, précise le texte. Cette décision pourra être annoncée au plus tard sept jours avant le scrutin.

Les Polonais devaient se rendre aux urnes le 10 mai mais la présidentielle a été annulé en dernière minute face à l'incapacité du gouvernement des conservateurs-nationalistes de trouver un compromis avec l'opposition sur la marche à suivre, en pleine pandémie et face à des doutes sur la légalité et les modalités possibles.

Le bulletin du 28 juin reprendra majoritairement les noms des candidats à l'élection du 10 mai, dont celui du président sortant Andrzej Duda, soutenu par le pouvoir. Un nouveau nom apparaîtra toutefois: celui de Rafal Trzaskowski, l'actuel maire de Varsovie. Ce dernier doit cependant encore récolter 100.000 signatures pour valider sa candidature. Il a jusqu'au 10 juin pour y parvenir.

Les concurrents dont la participation avait déjà été validée pour le scrutin du 10 mai ne doivent pas soumettre à nouveau ces signatures. Ils avaient bénéficié de près de huit semaines pour les présenter, contre une seule à présent pour M. Trzaskowski.

L'annonce de la date du scrutin relance la campagne présidentielle. Bien qu'officiellement suspendue, elle bat son plein depuis quelques jours.