Europe

Rugy sacrifié pour la sauvegarde du macronisme.

Stopper l’hémorragie. Telle a été la logique qui a présidé, au sein de la macronie, au dénouement de l’affaire Rugy - via le départ d’un ministre qui a résisté aussi longtemps qu’il a pu au rouleau compresseur Mediapart. Mais les dernières révélations de ce mardi ont eu raison de sa pugnacité : selon le journal en ligne, le désormais ex-ministre aurait utilisé, de manière indue, son indemnité représentative de frais de mandat (IRFM) pour payer une partie de sa cotisation à Europe Écologie-Les Verts, son ancien parti.

Il devenait désormais impossible pour François de Rugy de demeurer en poste.

(...)