Les "efforts collectifs visant à surmonter les conséquences négatives de la pandémie de coronavirus" pour l'économie mondiale ont fait l'objet de cette conversation téléphonique qui a eu lieu à l'initiative saoudienne, selon un communiqué du Kremlin.

Une "attention particulière a été accordée aux perspectives d'une production commune d'un vaccin mis au point par la Russie" contre le coronavirus, souligne le communiqué.

La Russie a annoncé début août avoir développé le "premier" vaccin contre le Covid-19, dont plus d'un "milliard de doses" ont été précommandées par 20 pays étrangers, selon le Fonds souverain russe impliqué dans son financement.

L'Arabie saoudite, qui assure cette année la présidence du G20, a été notamment citée par ce fonds parmi les pays ayant manifesté leur "intérêt" envers le vaccin.

Le président Poutine et le roi Salmane ont également exprimé leur "satisfaction" quant à la mise en oeuvre des accords entre les pays de l'Opep+, "qui ont permis de stabiliser la situation sur les marchés énergétiques mondiaux", selon le communiqué.