Le président russe Vladimir Poutine a signé vendredi un décret visant à promulguer un ensemble d'amendements à la constitution du pays qui lui permettront notamment de rester au pouvoir jusqu'en 2036.

"Les citoyens de Russie ont fait leur choix, et conformément à cette décision, j'ai signé un décret pour publier officiellement la constitution afin d'y inclure les amendements", a déclaré le chef du Kremlin.

Le vote sur cette réforme constitutionnelle, étalé sur une semaine, s'est conclu sur une victoire du "oui" à 77,92%

Le référendum constitutionnel n'a pas bénéficié d'observation indépendante de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE), qui surveille traditionnellement les élections russes. L'Union européenne a demandé à la Russie d'enquêter sur les allégations d'irrégularités, ce qu'a rejeté le porte-parole du président russe, Dmitri Peskov.

"La Russie est et restera attachée, avant tout, à la souveraineté nationale", a déclaré M. Peskov à l'agence de presse TASS. "Nous ne sommes pas prêts à prendre en compte ces soi-disant préoccupations et nous ne le ferons pas."