Les Pays Baltes ont appelé samedi le président fraîchement réélu mais contesté du Bélarus, Alexandre Loukachenko, à organiser de nouvelles élections dans son pays, après une semaine d'importantes manifestations contre le régime violemment réprimées.

Le Premier ministre estonien Juri Ratas ainsi que ses homologues letton Krisjanis Karins et lituanien Saulius Skvernelis "appellent le Bélarus à mener des élections présidentielles libres, équitables et transparentes grâce à la présence d'observateurs internationaux", ont-ils déclaré dans un communiqué commun publié samedi.

Le trio a également demandé à Minsk de renoncer à la violence envers la population et de relâcher les manifestants interpellés.

Depuis dimanche dernier, des dizaines de milliers de manifestants contestent la réélection d'Alexandre Loukachenko, au pouvoir depuis un quart de siècle. À travers le pays, ils dénoncent des fraudes massives et la violente répression des autorités. Environ 6.700 personnes ont été arrêtées, parmi lesquelles 2.000 ont été remises en liberté depuis lors.

L'Union européenne a donné vendredi son feu vert pour sanctionner la répression menée au Bélarus, en élargissant ses sanctions ciblées visant des personnalités du régime responsables des récentes violences et violations des droits humains. Dans leur communiqué, les trois Pays Baltes ont ajouté que l'UE allait accorder tout son soutien à la société civile biélorusse "car les citoyens biélorusses méritent une société ouverte et libre", ont conclu les chefs de gouvernement.