"L'un des protestataires a essayé de lancer un engin explosif sur les forces de l'ordre, mais cet engin a explosé dans ses mains", en le tuant, a précisé la police dans un communiqué. Les protestations ont été dispersées de force par la police, qui a utilisé du gaz lacrymogène et tiré des balles en caoutchouc, selon plusieurs médias. Des manifestations spontanées émaillées de heurts avec les forces de l'ordre avaient aussi eu lieu dimanche soir, peu après l'annonce de premiers sondages officiels donnant le président sortant Alexandre Loukachenko, au pouvoir depuis 1994, largement en tête. Des milliers de protestataires avaient alors essuyé des tirs de grenades assourdissantes et de balles en caoutchouc de la police à Minsk, qui avaient fait des dizaines de blessés. Plus de 3.000 personnes ont été arrêtées lors de ces manifestations dimanche soir, selon la police. Les résultats du vote sont contestés par l'opposition, qui estime que le scrutin est falsifié.