Le parquet national antiterroriste a requis mardi des peines allant de cinq ans d'emprisonnement à la réclusion criminelle à perpétuité à l'encontre des 14 accusés jugés depuis le 2 septembre pour leur soutien présumé aux auteurs des attentats de janvier 2015 contre Charlie Hebdo, une policière et l'Hyper Cacher.

L'accusation a réclamé la perpétuité contre le principal accusé, Ali Riza Polat, pour son rôle "pivot" dans la préparation des attentats, ainsi qu'à l'encontre de Mohamed Belhoucine, jugé par défaut par la cour d'assises spéciale de Paris.

Trente ans de réclusion criminelle ont été requis à l'encontre de la compagne en fuite d'Amedy Coulibaly, Hayat Boumeddiene, jugée par défaut au procès des attentats de janvier 2015 contre Charlie Hebdo et l'Hyper Cacher. L'accusation a demandé une période de sûreté des deux tiers contre la jeune femme, estimant qu'elle avait joué un "rôle important" dans la préparation des attentats.

"Elle n'a jamais démenti le bien-fondé de l'action de son mari" et "est devenue un instrument de propagande" du groupe Etat islamique, a fait valoir le parquet.