La Reine Elizabeth II a comme de coutume prononcé un discours ce jeudi 19 décembre pour ouvrir la première séance parlementaire après les élections législatives largement gagnées par les conservateurs.

Fort de cette majorité (365 députés sur 650 sièges), Boris Johnson a entamé des débats en vue de l'adoption de l'accord de Brexit conclu par le Premier ministre avec l'Union européenne. Une perspective de divorce qui ne plaît pas à tout le monde, loin de là. L'Ecosse a notamment fait savoir ce jeudi qu'elle n'allait pas se laisser faire. Le SNP (Scottish National Party) a ainsi encore réclamé à la Chambre des Communes que soit organisé un nouveau référendum sur l'indépendance de la région. 

Des discussions qui n'ont visiblement pas passionné Boris Johnson qui a préféré... jouer avec son téléphone portable. Malheureusement pour lui, il n'aura pas fallu attendre longtemps avant qu'il soit pris la main dans le sac. Un député du SNP, choqué de ce comportement, a fustigé l'attitude du conservateur. "Si je peux me permettre, Monsieur le Premier ministre, cela n'est pas correct de jouer avec votre téléphone au lieu de m'écouter", s'est emporté Ian Blackford. 

Boris Johnson ne s'est pas pour autant laissé démonter. Bien au contraire, le fervent défenseur du Brexit a semblé amusé de la situation. "Vous n'avez qu'à dire quelque chose de plus intéressant", a même lancé hilare Johnson à l'élu en colère qui l'a invité à "respecter la démocratie".