Les faits ont lieu ce mardi 8 septembre : alors qu'elle veut se rendre au musée, la jeune femme se voit refuser l'entrée. Le motif avancé par les agents de sécurité ? Un trop gros décolleté... "Les règles sont les règles", se voit-elle répondre par un agent de sécurité. " Les règles sanitaires sont affichées, les règles de sécurité sont affichées. Je n'en brise aucune. Les règles qui m'obligeraient à me couvrir n'apparaissent pas", écrit la jeune femme dans sa lettre.

Une responsable intervient alors, lui demandant de se couvrir avec sa veste qu'elle tient dans ses mains afin de pouvoir entrer. " Tout cela est dénué de sens. Je fais remarquer qu'il est profondément antidémocratique de me discriminer sur la base d'un décolleté, la même responsable pouffe de rire".

"Je me demande si les agents qui voulaient m'interdire d'entrer savent à quel point ils m'ont sexualisée, obéissent à des dynamiques sexistes, et si le soir en rentrant ils estiment avoir été dans leur bon droit de ne pas respecter les miens, déclare-t-elle. Je questionne la cohérence avec laquelle les représentants d'un musée national peuvent interdire l'accès à la connaissance et la culture sur la base d'un jugement arbitraire qui détermine si l'apparence d'autrui est décente."

Sous le feu des critiques

Depuis la publication de cette lettre sur les réseaux sociaux, partagée plus de 2 500 fois, la jeune femme a reçu de nombreux messages de soutien. Beaucoup dénoncent une situation "hallucinante" et demandent des explications au Musée.


A l'heure actuelle, le Musée d'Orsay n'a pas encore réagi officiellement.