Le ministre autrichien de la Santé, Rudolf Anschober, veut encore attendre un peu avant d'ouvrir les frontières de l'Autriche à l'Italie. "Le pays est encore un épicentre, bien que la situation dans certaines régions s'améliore déjà et que les gens travaillent dur", a déclaré le ministre à un journal autrichien. "Je suis un grand partisan de la liberté de voyager, mais avec l'Italie, nous devons encore faire attention". Dans les semaines à venir, l'Autriche veut rouvrir ses frontières avec plusieurs pays voisins. Le gouvernement semble être toutefois très réticent par rapport à l'Italie et la Slovénie.

L'Italie fait pression depuis un certain temps pour un assouplissement de la fermeture de la frontière du côté autrichien, afin de relancer le tourisme dans son pays. Elle a annoncé précédemment qu'elle souhaitait ouvrir ses frontières aux citoyens de l'Union européenne à partir du 3 juin.