Lors de la nuit du Nouvel An, marquée par quelques incidents et fêtes clandestines, les forces de l'ordre françaises ont interpellé 662 personnes et dressé 6.650 verbalisations pour non-respect du couvre-feu, a indiqué vendredi le ministre de l'Intérieur français Gérald Darmanin. "Même si les incidents ont été moins importants que les années précédentes" des "individus ont pris à partie, parfois de manière très violente avec des usages de mortiers d'artifice, les forces de l'ordre", a dit le ministre dans un communiqué.

Il y a eu "662 interpellations" et "407 individus" placés en garde à vue, a-t-il ajouté.

Les forces de l'ordre ont aussi procédé à "45.400 contrôles" et ont dressé "6.650 verbalisations pour non-respect du couvre-feu", a détaillé le ministre. Il s'est félicité "que le couvre-feu a été particulièrement respecté à Paris, lieu habituel des rassemblements".

Au cours de la nuit, 25 policiers et gendarmes blessés, a encore dit M. Darmanin, en apportant "tout son soutien aux personnels blessés dans l'exercice de leur fonction ainsi qu'à leurs proches".