La police russe a arrêté mercredi 1.496 sympathisants à l'opposant Alexeï Navalny, emprisonné et en grève de la faim, lors de manifestations dans pas moins de 80 villes, fait état l'organisation russe, OVD-Info, qui suit les manifestations et mouvements de protestation. Les manifestants exigent le départ du président Vladimir Poutine et la libération de M. Navalny.

Les manifestations ont débuté mercredi à l'ouest du pays. Dans de nombreuses villes, de petites manifestations rassemblant des centaines de personnes ont été organisées. Au cours de la journée, ces mouvements se sont étendus à toute la Russie.

La police a fait état de 6.000 personnes dans la capitale Moscou et 4.500 dans la deuxième ville de Russie Saint-Pétersbourg, tandis que les organisateurs des rassemblements n'ont pas fourni d'estimations de leur nombre. Environ 300 personnes ont été arrêtées à Saint-Pétersbourg.

L'opposant russe Alexeï Navalny, emprisonné et en grève de la faim depuis trois semaines, est "en grave danger" et doit pouvoir être évacué à l'étranger, ont exigé mercredi quatre experts des droits humains mandatés par l'Onu.