Sur la plage du Petit-Nice à la Teste-de Buch, un haut-lieu touristique de la Gironde, les vacanciers peuvent depuis quelques jours se faire tester gratuitement au coronavirus, sans rendez-vous ni ordonnance. 

Ce centre de dépistage, installé dans une tente sur la plage, est opérationnel depuis le 21 juillet et est encadré par des professionnels de la santé. L’objectif : sensibiliser les touristes, mais surtout freiner la propagation du virus dans la région. En effet, le département de la Gironde est désormais placé en « vulnérabilité modérée », suite à une hausse des cas positifs ces derniers jours.

« Il y a des frémissements, des signes de reprise », a déclaré Julien Rossignol, directeur du centre hospitalier d'Arcachon, à nos confrères de Radio 1. « Et donc par conséquent, notre objectif, c’est d’aller au plus près des touristes, pour essayer de casser cette chaîne de transmission le plus rapidement possible s’il y a quelqu’un de positif ».

Les dépistages se font d’une manière classique, c’est-à-dire par prélèvement dans le nez, et les résultats sont transmis aux vacanciers dans les 24 à 48h.

Un dispositif similaire a également été installé à la gare SNCF d’Arcachon, un lieu très fréquenté par les touristes pendant l’été. En Île-de-France, des dépistages gratuits sont également proposés à l’occasion de Paris Plages, un événement organisé depuis quelques jours sur les quais de la Seine.