"Nous avons franchi une autre étape importante dans notre programme de vaccination", a déclaré le Premier ministre Boris Johnson, soulignant que les personnes de moins de 50 ans seront désormais les prochaines à pouvoir prétendre à la vaccination.

Au total, plus de 32 millions de personnes ont déjà reçu une première dose de vaccin contre le Covid-19 au Royaume-Uni, soit plus de la moitié des adultes, tandis qu'une deuxième dose a été administrée à plus de 7,5 millions de citoyens.

Grâce au succès de son programme de vaccination, le pays a entamé lundi son déconfinement. Les magasins, les coiffeurs et les terrasses de restaurants ont ainsi rouvert leurs portes, pour la plus grande joie des citoyens. Beaucoup se sont d'ailleurs rendus chez le coiffeur ou ont fait du lèche-vitrine pour la première fois depuis des mois.

Le quartier londonien de Soho a pour sa part vu défiler des centaines de fêtards. Plusieurs observateurs ont d'ailleurs averti que les progrès réalisés dans la lutte contre la pandémie ne devaient pas être mis en péril et que les règles de distanciation sociale devaient continuer à être respectées.

Le gouvernement britannique a signalé lundi la plus forte augmentation des nouvelles infections depuis le début du mois d'avril. Dans le sud de Londres, il y a eu 44 cas confirmés de la variante corona B.1.351, détectée pour la première fois en Afrique du Sud, et 30 cas suspects. Des dizaines de personnes dans les arrondissements de Wandsworth et de Lambeth se trouvent en isolement, ont déclaré les autorités.