Cet ancien gardien est poursuivi pour complicité dans 3.518 meurtres de détenus, selon le parquet, qui estime qu'il peut être jugé malgré son grand âge.

Cet homme est accusé d'avoir "sciemment et volontairement" aidé et encouragé de 1942 à 1945 le meurtre de détenus du camp de concentration de Sachsenhausen à Oranienburg, au nord de Berlin. Il aurait appartenu au bataillon de gardes du camp jusqu'à février 1945. Il vit à présent dans la région du Brandebourg, qui entoure Berlin.

Le tribunal régional de Neuruppin doit à présent décider s'il est apte à comparaître en procès.

Plus de 75 ans après la fin de la Seconde guerre mondiale, une dizaine d'instructions judiciaires relatives aux crimes nazis sont en cours dans le pays.