Fervent défenseur de la légalisation du cannabis, le député français n'a pas hésité mardi à sortir un joint au beau milieu de l'Assemblée nationale afin de défendre sa position.

"La légalisation, contrôlée par l'Etat, permettrait de garantir au consommateur des produits contrôlés, mais également d'assécher les trafics et de créer des recettes fiscales et des emplois. Cette légalisation s'accompagnerait de véritables politiques de prévention en direction des jeunes pour réduire la consommation et les risques", a-t-il commencé avant de sortir un gobelet orné d'une feuille de cannabis, d'où il a sorti un joint. "Je pourrais être inquiété pour montrer la légalisation du cannabis. Le simple fait de sortir un joint pourrait créer des esclandres", a-t-il détaillé tout en le faisant.

Ebahi, le président de l'Assemblée nationale n'a toutefois pas tardé avant de le rappeler à l'ordre. "Il est interdit par notre règlement de brandir ce type d'objet", a précisé Richard Ferrand, manifestement agacé. Le ministre de l'Intérieur, qui a peu goûté à l'initiative du député Libertés et Territoires, a quand même tenu à lui répondre. "Contrairement à vous, je ne peux pas montrer toutes les dépressions, que les drogues enragent les familles de France. Tous ces pères et mères de famille qui se battent pour expliquer à leurs enfants que c'est de la merde." Gérald Darmanin, également très clair sur le sujet, a appelé à combattre la drogue.