"Le feu est maîtrisé, il y a une amélioration par rapport à la nuit, mais il y a encore deux ou trois points durs, tout risque de reprise n'est pas écarté", a précisé M. Olive. "Cent hectares de forêt ont été détruits d'un seul tenant, 165 hectares avec les sautes de feu".

Seize personnes ont été intoxiquées sans gravité, par les fumées -six habitants du secteur, neuf policiers et un pompier-, selon un bilan actualisé de la préfecture des Pyrénées-Atlantiques.

Le feu a également touché onze maisons, dont cinq rendues inhabitables.