L'organisation d'exploitation allemande Sea-Eye a critiqué jeudi cette décision: "Il est totalement incompréhensible pour nous que Pozzallo soit établi comme le point d'amarrage le plus proche lorsque nous sommes à Palerme", a déclaré le porte-parole de Sea-Eye, Gorden Isler, à l'agence de presse allemande DPA, estimant que cette décision pouvait être qualifiée de "harcèlement".

Selon l'agence de presse italienne Ansa, les autorités italiennes ont officiellement assigné le port au sud-est de Raguse mercredi soir, alors que le navire, transportant au total 415 migrants, était déjà en route pour Palerme, dont le maire avait proposé son aide.

"Les migrants secourus, dont environ 150 enfants ainsi que des femmes enceintes, devront passer deux nuits supplémentaires sur le navire en raison du voyage", a déclaré Gorder Isler, spéculant que Rome avait l'intention de retarder la mission de l'organisation à l'avenir.

Le Sea-Eye 4 avait secouru les migrants lors de plusieurs opérations ces derniers jours.