Le gouvernement slovaque a ajouté la Belgique et d'autres pays européens à la liste des zones à risque, pour lesquelles des règles plus strictes s'appliqueront à partir du 1er septembre. Outre la Belgique, les Pays-Bas, l'Espagne, la France, Malte et la Croatie seront également soumis à ce régime plus rigoureux. L'obligation de mise en quarantaine s'appliquera aux personnes qui ont séjourné dans l'un de ces pays au cours des deux semaines précédant leur arrivée en Slovaquie. Les voyageurs pourront mettre fin à leur quarantaine au bout de quelques jours, à condition qu'ils soient testés pour le virus et qu'ils ne soient pas contaminés.

Le ministère slovaque de la santé a également émis des avertissements de voyage pour certaines zones européennes en raison de la crise du coronavirus. Il s'agit notamment de la capitale tchèque Prague, de la capitale autrichienne Vienne et de certaines régions du Royaume-Uni.

La Slovaquie renforce également ses mesures internes pour prévenir la propagation du virus. Les règles relatives aux manifestations seront plus strictes et les élèves devront porter un masque dès le début de l'année scolaire. Les masques sont déjà obligatoires dans les magasins, les bâtiments publics et les transports publics.

La Hongrie va refermer ses frontières mardi par peur du virus

La Hongrie va totalement interdire l'accès à son territoire pour les non-résidents dès mardi afin de tenter d'enrayer la hausse du nombre des contaminations par le nouveau coronavirus, a annoncé le gouvernement vendredi. "À partir du 1er septembre, les citoyens étrangers ne seront plus autorisés à entrer sur le territoire de la Hongrie.

Les citoyens hongrois qui reviennent de l'étranger doivent être mis en quarantaine pendant 14 jours ou doivent présenter deux tests négatifs", a déclaré le chef du Bureau du Premier ministre Gergely Gulyás.