Le tribunal n'a pas accepté la plainte de l'équipe juridique selon laquelle les autorités n'enquêtaient pas correctement sur l'empoisonnement présumé d'Alexeï Navalny, qui aurait eu lieu lorsqu'il était en Sibérie pour promouvoir des candidats locaux de l'opposition.

La Russie a déjà refusé d'ouvrir une procédure pénale, invoquant un manque de preuves solides. Les autorités allemandes affirment que les tests toxicologiques ont révélé qu'Alexeï Navalny, actuellement hospitalisé à Berlin dans le coma, a été empoisonné avec l'agent neurotoxique de type Novitchok.

Le procureur du tribunal de Moscou a rappelé la position des autorités russes sur l'affaire. "Les documents fournis indiquent qu'il n'y a eu aucune violation de la part des enquêteurs", a déclaré le procureur selon l'agence d'Etat TASS.