On lui aurait donné le bon Dieu sans confession. Il aurait trouvé un moyen d’en faire de l’argent. Voici à peu de choses près comment on pourrait résumer le style de Victor Lustig.

Au cours de sa carrière, l’homme a réussi, dit-on, à arnaquer Al Capone et à vendre la tour Eiffel… deux fois ! Armé d’un culot monstre et d’un bagout hors du commun, l’arnaqueur aux dizaines d'identités s’est forgé un C.V. des plus impressionnants ; ce qui n’a pas manqué de mettre le FBI sur sa piste. “Il était aussi insaisissable que la fumée d’une cigarette et aussi charmant qu’un rêve de jeune fille”, se souvient un agent américain du Secret Service, qui a eu affaire à lui.

Mais qui est réellement Victor Lustig, ce gentleman escroc, amoureux des belles femmes et de l’argent facile? Entre légendes et vérités, plongez dans l’incroyable histoire de ce garçon pas comme les autres.

>> Lire le dossier