Le meurtre de Victorine, jeune femme de 18 ans retrouvée morte, fin septembre, dans un ruisseau près de son domicile familial à Villefontaine a provoqué l'émoi en France.

Hier, nous apprenions qu'un homme de 25 ans a été placé en garde à vue. Il aurait reconnu les faits. Les enquêteurs disposeraient d'un ADN partiel retrouvé sur les vêtements de Victorine, d'après les informations du Dauphiné Libéré. A ce stade de l'enquête, tout laisse supposer que la jeune femme aurait croisé son meurtrier présumé alors qu'elle traversait un parking non loin de son domicile.

Selon le Parisien, l'individu est décrit comme un "petit délinquant local" qui était déjà connu des services de police pour des délits de droit commun. Père d'un bébé de 6 mois et marié depuis plus de trois ans, une connaissance rapporte qu'il était un "garçon normal" mais qui "aurait changé depuis plus d'un an en raison de sa consommation de stupéfiants."


Ludovic Bertin, 25 ans, père de famille résidant à Villefontaine (Isère), déjà condamné à une dizaine de reprises pour des délits de droit commun, a reconnu une partie des faits, dont un étranglement de la jeune femme consécutif, selon lui, à une dispute lors d'une rencontre fortuite. Il a toutefois été mis en examen pour enlèvement, séquestration et meurtre précédé d'une tentative de viol, le corps de la jeune femme ayant été retrouvé sans son pantalon, a précisé le procureur adjoint de Grenoble Boris Duffau devant la presse

L'avocate de la famille Kelly Monteiro a ajouté que le suspect "n'était pas un proche de la victime".

Nos confrères du Dauphiné Libéré informent également qu'il aurait avoué s'être débarrassé de l'ensemble de ses vêtements dans un conteneur d'une commune voisine pour tenter de dissimuler les preuves.

Plusieurs témoignages rapportent par ailleurs qu'il aurait participé à la marche blanche organisée il y a quelques jours en hommage à Victorine.