Le lendemain de ce second tour n'est pas évident pour le FN largement distancé par Emmanuel Macron et son mouvement en Marche ! Invité par Europe 1 ce lundi matin, Florian Philippot, le vice-président du parti, a évoqué l'avenir de sa formation et confirmé que Marine Le Pen allait rester à la tête du FN. Il a également été obligé de regarder dans le rétro pour faire un bilan de cette présidentielle.

A cette question de Thomas Sotto ("Vous avez relayé pas mal de fake news au risque d'alimenter une campagne difficile sur la fin, est-ce que vous estimez que vous avez une part de responsabilité dans ce qu'il s'est passé ?"), Florian Philippot s'est défendu d'avoir partagé des fausses informations. "Je n'ai pas relayé des fake news" 

Et pourtant, il ne faut pas remonter bien loin pour retrouver la preuve que M.Philippot a relayé une fausse information. Ce vendredi 5 mai, il a publié sur son compte Twitter un SMS de supposés militants d'En Marche! alors que Marine Le Pen avait été chahutée lors de sa visite de la cathédrale de Reims.

Un sms également publié par David Rachline, le maire FN de Fréjus.


Sauf que Buzzfeed a démonté la véracité de ce SMS en montrant qu'il émanait d'un photomontage. Sur ce message, l'heure est indiquée par "9H32" alors que sur iOS, système d’exploitation des iPhone, l'heure du message est normalement affichée "9:32". 

© PRINT SCREEN TWITTER

Une erreur grossière...