Une mineure de 16 ans, qui se disait prête à commettre un attentat en France, a été présentée à la justice lundi en vue d'une mise en examen, a-t-on appris de source judiciaire. Elle avait été interpellée jeudi dans le cadre d'une opération antiterroriste à Melun (Seine-et-Marne), en grande banlieue parisienne.

"Très radicalisée", elle était administratrice d'un groupe sur la messagerie chiffrée Telegram, où "elle a relayé de nombreux messages de propagande du groupe Etat islamique, a relayé des appels à la commission d'un attentat et a également exprimé son intention de passer à l'acte", a précisé une source proche de l'enquête.

Une information judiciaire, confiée à des juges d'instruction antiterroristes, a été ouverte par le parquet de Paris qui a requis son placement en détention provisoire.