© D.R.

International

Fukushima: Tepco étudie le rejet en mer d'eau "faiblement" radioactive

AFP

Publié le - Mis à jour le

Tepco promet de ne procéder éventuellement à ce déversement, dans plusieurs mois, que pour de l'eau dont la concentration en substances radioactives sera inférieure à la limite légale. Informées directement par l'opérateur, des organisations de pêcheurs se sont immédiatement opposées à ce projet, redoutant une amplification de la contamination du milieu marin et de l'anxiété des consommateurs.

La Fédération nationale des coopératives de pêche dit ne pouvoir accepter une telle action qui pourrait affecter encore plus leur industrie en réduisant la consommation de poisson. Des dizaines de milliers de tonnes d'eau ont été accumulés sur le site Fukushima Daiichi du fait des arrosages massifs effectués durant les semaines suivant l'accident atomique provoqué par le séisme et le tsunami du 11 mars.

Ce liquide pollué est traité par un dispositif spécial dans la centrale. Une partie de l'eau ainsi décontaminée est utilisée pour alimenter en boucle les circuits de refroidissement des réacteurs saccagés. L'excédent est stocké dans des réservoirs. Toutefois, la capacité de ces derniers risque d'être atteinte dans quelques mois, selon les explications données par Tepco aux pêcheurs.

Par ailleurs, Tepco a reconnu en début de semaine qu'environ 150 litres d'eau contaminée s'étaient accidentellement déversés dans l'océan en raison d'une fuite dans les bâtiments de la centrale.

A lire également

Facebook

Cover-PM

cover-ci