Hillary Clinton, qui a annoncé dimanche sa candidature à la présidentielle 2016, a passé le plus clair de sa vie sous l'oeil du public. Voici 10 des plus importants événements de sa vie.

Hillary Diane Rodham naît à Chicago (nord des Etats-Unis), le 26 octobre, dans une famille de la classe moyenne installée dans une paisible banlieue.

"Je suis née Américaine, au milieu du vingtième siècle, un moment et un endroit heureux. J'étais libre de faire des choix qui n'étaient pas disponibles aux générations précédentes de femmes dans mon propre pays, et qui sont inconcevables pour beaucoup de femmes dans le monde aujourd'hui", écrit-elle dans son autobiographie, "Mon histoire".

Après quatre ans d'université, admission à la prestigieuse école de droit de l'Université Yale, où elle rencontre au printemps 1971 Bill Clinton. Le couple se marie en 1975 dans l'Arkansas (sud).

"Je me suis levée de ma table, je suis allée le voir et je lui ai dit: 'Puisque tu n'arrêtes pas de me regarder, et que je n'arrête pas de te rendre tes regards, autant qu'on se présente. Je m'appelle Hillary Rodham'", raconte-t-elle dans son livre.

Bill Clinton est élu gouverneur de l'Arkansas et Hillary Rodham devient Première dame. Quatre ans plus tard, cédant aux pressions du Sud conservateur, elle accepte de prendre le nom de son mari. "J'ai décidé qu'il était plus important que Bill soit réélu gouverneur plutôt que je garde mon nom de jeune fille. Et donc quand Bill a annoncé sa candidature pour un nouveau mandat, le jour du 2e anniversaire de Chelsea, j'ai commencé à m'appeler Hillary Rodham Clinton".

Désormais Première dame des Etats-Unis, Hillary Clinton prononce un discours à la 4e conférence de l'ONU sur les femmes, à Pékin. Une phrase reste, qu'elle évoque encore comme un jalon 20 ans après. "Les droits de l'homme sont les droits des femmes, et les droits des femmes sont les droits de l'homme".

L'affaire Monica Lewinsky explose. Hillary Clinton croit d'abord les dénégations de Bill Clinton, qu'elle soutient publiquement. "Bill et moi avons été accusés de tout, même d'assassinat, par certains de ceux qui sont derrière ces accusations. De mon point de vue, c'est la même campagne politique contre mon mari qui continue" (interview NBC).

"Hillary" se lance en politique et est élue facilement sénatrice de l'Etat de New York, deux mois avant de quitter la Maison Blanche. "Pourquoi le Sénat, pourquoi New York, et pourquoi moi? Tout ce que je peux vous dire est que les questions qui sont importantes pour cet Etat m'intéressent profondément", dit-elle aux journalistes en 1999.

La sénatrice Hillary Clinton vote pour autoriser le président George W. Bush à recourir à la force contre Saddam Hussein en Irak, un vote qu'elle dira regretter bien plus tard. "Je prends le président au mot qu'il fera tout pour faire adopter une résolution aux Nations unies et éviter la guerre, si possible".

Favorite... mais battue

Hillary Clinton officialise sa candidature aux primaires démocrates pour la présidentielle en janvier 2007. Les sondages la donnent alors favorite, mais elle sera battue 17 mois plus tard par son collègue sénateur Barack Obama. "Même si nous n'avons pas été capables de briser le plus haut et le plus dur des plafonds de verre cette fois, grâce à vous, il a désormais plus de 18 millions de fissures", dit-elle à ses soutiens en concédant la défaite.

Nommée chef de la diplomatie par Barack Obama, Hillary Clinton se rend dans 112 pays, notamment en Birmanie pour une visite historique et une rencontre avec l'opposante Aung San Suu Kyi. "Je crois de tout mon coeur que c'est une nouvelle ère pour l'Amérique", dit-elle à son premier jour au département d'Etat.

Quatre Américains dont l'ambassadeur sont tués dans les attaques de Benghazi, en Libye, en septembre 2012. La secrétaire d'Etat sur le départ est convoquée au Congrès en janvier 2013 pour des auditions tendues. "Comme je l'ai dit à de nombreuses reprises, j'en assume la responsabilité".