International

Joshua Wong, le leader étudiant qui était devenu en 2014 le visage du mouvement prodémocratie à Hong Kong, a été libéré de prison lundi. Il a immédiatement appelé la cheffe de l'exécutif hongkongais Carrie Lam à démissionner après les manifestations monstre contre son projet de loi visant à autoriser les extraditions vers la Chine. M. Wong, qui portait une chemise blanche et avait dans les bras une petite boîte contenant ses effets personnels, est sorti en marchant de l'Institut correctionnel Lai Chi Kok, où ses partisans l'attendaient avec une foule de reporters.

Il a déclaré aux journalistes que Carrie Lam "n'est plus qualifiée pour être la dirigeante de Hong Kong. Elle doit assumer ses resonsabilités et démissionner."

Des centaines de protestataires qui avaient continué à bloquer une autoroute urbaine au coeur de Hong Kong, au lendemain d'une manifestation monstre contre le gouvernement, se sont dispersés lundi matin, ce qui a permis la reprise du trafic, a constaté un journaliste de l'AFP.

La police avait passé toute une partie de la matinée à implorer les manifestants de quitter la dizaine de voies de cette artère d'ordinaire très fréquentée. Le groupe est finalement parti sans aucune confrontation violente avec les forces de l'ordre et s'est installé dans un parc à proximité.