International

Le député conservateur Boris Johnson, champion des pro-Brexit, a conforté mardi son avance dans la course à la succession de la Première ministre britannique Theresa May en terminant largement en tête du deuxième tour du vote, avant de prendre part à un débat télévisé dans la soirée sur la BBC. Ancien maire de Londres et ex-ministre des Affaires étrangères de Mme May, le député conservateur qui aura 55 ans mercredi, tenant d'un Brexit dur, a récolté 126 voix des députés conservateurs sur 313 lors du deuxième tour des votes pour l'élection du chef des tories - qui deviendra Premier ministre.

Loin derrière suivent le chef de la diplomatie Jeremy Hunt (46 voix), le ministre l'Environnement Michael Gove (41), celui du Développement international Rory Stewart (37) et enfin de l'Intérieur Sajid Javid (33).

En revanche, Dominic Raab, fugace ministre du Brexit, a échoué à réunir les 33 voix nécessaires pour passer au troisième tour, qui se déroulera mercredi.

Comme au premier tour la semaine dernière, Jeremy Hunt arrive en deuxième position. Il veut incarner l'alternative "sérieuse" face à l'exubérant Boris Johnson, en mettant en avant ses succès d'entrepreneur, qui ont fait de lui un multi-millionnaire, et sa longue carrière politique. Elu député en 2005, il est ministre depuis 2010, successivement à la Culture, à la Santé puis aux Affaires étrangères.

Rory Stewart constitue lui l'invité surprise de cette course au pouvoir. Arrivé quatrième, il a dépassé de quatre voix le poids lourd du gouvernement Sajid Javid.

Très réactif sur Twitter, sa popularité a grandi ces dernières semaines. Seul candidat à s'opposer à une sortie sans accord de l'UE, il a déclaré mardi matin à la BBC qu'il "adorerait" affronter Boris Johnson, "afin de donner l'occasion" aux quelque 160.000 membres du Parti conservateur qui départageront les finalistes de "choisir entre le Brexit de Boris ou le mien". Ils en auront l'occasion lors d'un débat sur la BBC à partir de 19H00 GMT.

Selon le Telegraph, ce baroudeur, passé par le Foreign Office, a servi dans le MI6, le service du renseignement extérieur britannique, ce qu'il a démenti mardi à la BBC.