Atterrés par la frilosité du gouvernement et de l’opinion publique belges, des députés et des associations de solidarité avec les chrétiens d’Orient ont lancé vendredi à Bruxelles l’opération “Un toit pour une famille déplacée”. Le but est de fournir un abri aux familles syriennes et irakiennes qui s’entassent dans le Kurdistan irakien, chassées par l’Etat islamique (EI). Ils sont près de 1,8 million et vivent toujours dans des conditions précaires (écoles, immeubles en construction, tentes) malgré l’approche de l’hiver.

Lors de la conférence de presse, vendredi matin, seuls deux médias étaient présents, signe du désintérêt pour la catastrophe qui se déroule au Moyen-Orient. La guerre en Syrie a déplacé 3,8 millions de personnes en dehors du pays.

“Il y a eu beaucoup d’émotion en juin, puis elle est retombée”, relève Christian Cannuyer, président de Solidarité Orient. Cette association belge s’est alliée au Comité de soutien aux chrétiens d’Orient (CSCO) et aux députés CDH Georges Dallemagne et Vanessa Matz pour lancer l’opération.

150 euros par mois, par famille

Elle consiste à récolter de l’argent en Belgique et à le transférer aux quatre évêques d’Erbil (un pour chaque rite) pour financer la location de maisons dans le Kurdistan irakien. Le boom pétrolier a en effet entraîné la construction de nombreuses maisons, inoccupées à cause de la guerre. Les religieux ont négocié des prix de location très bas (150 euros par mois et par famille) pour pouvoir héberger les réfugiés. Sept cents familles ont déjà été abritées grâce à ce système, préféré aux grands camps qui présentent d’énormes problèmes logistiques. L’opération est centralisée par les évêques mais bénéficie à toutes les minorités, soulignent les organisateurs, puisque l’offensive de l’Etat islamique a chassé chiites, yézidis, chrétiens et même sunnites.

“Jeudi, il y avait zéro degré à Erbil. Nous voulons donner aux réfugiés du courage. L’Occident ne peut pas fermer les yeux” , insiste Yusuf Benhur Ergen, un Belge syriaque actif au sein du CSCO.

Georges Dallemagne garantit la traçabilité de cette opération puisque l’argent sera versé directement via un compte libanais aux évêques d’Erbil tandis que Vanessa Matz annonce une campagne de sensibilisation à Liège avec un concert de la chanteuse libanaise Ghada Shbeir et la projection du film “Des hommes et des dieux” ainsi que des débats.


Les dons peuvent être versés au compte BE85 001743905406 de l’ASBL Solidarité Orient avec la mention “Fam. réfugiée”. Ces dons sont déductibles fiscalement.